ANR et FUI : les résultats 2015

ANR et FUI : Deux financements nationaux pour les académiques et les entreprises

ANR et FUI

L’Europe, l’Europe, l’Europe, il n’y a pas que l’Europe. En effet, deux mécanismes nationaux de financement permettent aux chercheurs de financer leurs travaux : l’ANR et le FUI. De façon très synthétique, le premier est prioritairement à destination des académiques, mais certains projets (les PRCE) doivent comporter des industriels ; le second est plutôt à destination des entreprises, mais les académiques y sont les bienvenus.

À eux deux, ils distribuent plus de 600 millions d’euros, soit une somme comparable à ce que la France obtient annuellement à Horizon 2020.

ANR : résultats de l’appel générique 2015

Les résultats ANR « générique » 2015 ont été publié le 27 juillet dernier, 667 projets sont retenus pour 6 915 propositions après deux phases de sélection drastiques, puisque le taux de succès global est de 9,7 %.

Les appels à projets générique se divisent en dix défis.

  • Défi 1 « Gestion sobre des ressources et adaptation au changement climatique » : 48 projets retenus pour 655 propositions au départ et 312 au second tour soit un taux de succès de 7,32 % (9,85 % en 2014).

  • Défi 2 « Énergie propre sûre et efficace » : 38 projets retenus pour 430 propositions au départ et 207 au second tour soit un taux de succès de 8,83 % (10,26 % en 2014).

  • Défi 3 « Stimuler le renouveau industriel » : 93 projets retenus pour 1027 propositions au départ et 472 au second tour soit un taux de succès de 9,05 % (9,35 % en 2014).

  • Défi 4 « Santé et bien-être » : 220 projets retenus pour 2 688 propositions au départ et 1256 au second tour soit un taux de succès de 8,18 % (8,58 % en 2014).

  • Défi 5 « Sécurité alimentaire et défi démographique » : 31 projets retenus pour 384 propositions au départ et 177 au second tour soit un taux de succès de 8,07 % (14,61 % en 2014).

  • Défi 6 « Mobilité et systèmes urbains durables » : 15 projets retenus pour 198 propositions au départ et 92 au second tour soit un taux de succès de 7,57 % (11,62 % en 2014).

  • Défi 7 « Société de l’information et de la communication » : 82 projets retenus pour 1 020 propositions au départ et 513 au second tour soit un taux de succès de 8,03 % (11,13 % en 2014).

  • Défi 8 « Sociétés innovantes intégrantes et adaptatives » : 35 projets retenus pour 374 propositions au départ et 178 au second tour soit un taux de succès de 9,35 % (8,09 % en 2014).

  • Défi 9 « Liberté et sécurité de l’Europe et de ses citoyens » : 13 projets retenus pour 91 propositions au départ et 41 au second tour soit un taux de succès de 14,28 % (15,71 % en 2014).

  • Défi 10 « de tous les savoirs » : 92 projets retenus pour 1 308 propositions au départ et 644 au second tour soit un taux de succès de 7,03 % (10,28 % en 2014).

ANR 2015 Taux de succès par défi

Par rapport à 2014 , il y a une nette diminution des nombres de projets déposés (8 471 en 2014) et de projets retenus (823 projets contre 667 soit une diminution de 18,95 %). Bien que le budget ait été maintenu (580 millions d’euros, 70 % de cette somme allouée aux défis, les 30 % restant alloués aux projets ayant des accords internationaux), le nombre de projet sélectionnés recule encore cette année, ce qui ne va pas calmer les chercheurs et l’association Sciences en Marches

Il reste moins d’un mois maintenant pour déposer son projet ANR pour 2016, la date limite de soumission des dossiers est fixée au mardi 13 octobre 2015 à 13 h.

Résultats FUI

Le Fond Unique Interministériel a choisi cette année 58 projets sur les 125 proposés (soit un taux de succès de 46,4 %) par les pôles de compétitivité. L’État apporte 41 millions d’euros, les collectivités territoriales et le FEDER (Fond Européen de Développement Régional) 41,5 millions d’euros. Par rapport à l’an dernier c’est quatre projets de moins financés, 12 propositions de moins et 6,6 millions de moins apporté par l’État. Les majorités des projets financés sont conduits par deux pôles (30 projets sur les 58 au total). La coopération entre pôle fonctionne mais un projet porté par trois pôles de compétitivités ou plus reste marginal (13 projets soit 22,41 % des projets financés). Un quart (25,86 %) des projets n’est piloté que par un seul pôle.

FUI 2015 Nombre de pôles par projet

Les dix pôles participants à quatre projets ou plus représentent 48 % des participations totales pour seulement une part de 20 % des pôles sélectionnés (14 % de tous les pôles de compétitivité français, il en existe 71). Deux pôles (Systematic et ViaMéca) représentent à eux seuls 17,35 % des participations.

FUI 2015 - Pôles participants le plus

L’organisation de la sélection des projets FUI diffère de beaucoup de celle des projets ANR. Là où l’organisation mise en place par l’ANR conduit à un très grand nombre de propositions (sélection en deux étapes avec une première proposition allégée), les pôles de compétitivité favorisent les échanges avec les porteurs de projets (présentation du projet devant un comité de sélection puis un comité de labellisation, le choix final parmi les projets labellisés revenant au FUI). En conséquence, le nombre de propositions (en proportion des fonds disponibles) est beaucoup moins élevé.

Les fonds étatiques dédiés au mécanisme FUI restent significatifs, grâce à  un lobby efficace de la part des pôles.

Waferprod
Waferprod
Waferprod est une société spécialisée dans les activités de communication et de dissémination de projets de recherche collaboratifs. N’hésitez pas à nous contacter à cette adresse : contact@waferprod.eu

Les commentaires sont fermés