Robotique : la France distancée

Robotique

Les résultats du call ICT 23 2014 : Robotics

Pour ce call dont la date de remise des propositions était le 23 avril 2014, 155 propositions ont été déposées et seuls 17 projets ont été sélectionnés par la Commission Européenne, soit 11 % de réussite. La France ne coordonne qu’un seul projet (COMANOID par le CNRS) et participe à cinq autres projets (AEROARMS, FLOBOT, Flourish, RoMaNS et WiMUST), loin derrière l’Allemagne qui participe à 15 projets, l’Italie (11 projets), la Suisse (8 projets) ou le Royaume-Uni (8 projets). Le nombre d’acteurs français est de 10 soit au 6e rang à égalité avec les Pays-Bas (et loin derrière l’Allemagne avec 33 acteurs, l’Italie 21 acteurs, le Royaume-Uni, la Suisse et la Suède).

ICT23 - Nombre de partipants par pays

ICT23 - Nombres de projets par pays

Nous ne pouvons que constater un manque de participants et un manque de propositions de la part des français. Une seule PME française (Robosoft service Robots) est engagée dans un projet.

L’autre point négatif est le mauvais taux de succès français dans les actions d’innovation (IA) 6,06 % contre 8,24 % pour les RIA (Actions de recherche et d’innovation).

En Robotique H2020, encore plus qu’ailleurs, la France ne tient pas son rang.

Robotic tac !

Le call ICT 24 -2015 avec un budget de 561 millions d’euros fermera le 14 avril 2015, il est grand temps de faire ses propositions. Voici les différents thèmes couverts par ce call :

a. Research & Innovation Actions to advance key technologies relevant for industrial and service robotics

Au niveau des marchés, cette ligne vise en priorité la santé, le consommateur et le transport, elle est dotée d’un budget de 50 millions d’euros. Elle vise à augmenter les capacités de la robotique industrielle et de service sur ces marchés. La Commission vise à la fois des avancées importantes au niveau des technologies de base de la robotique, des avancées au niveau de la combinaison de ces technologies tout en demandant que ces avancées fassent l’objet de démonstrateurs prouvant une augmentation de TRL. Un grand écart qui représente un challenge difficile.

b. Innovation Actions: Technology transfer – Industry-academia cross-fertilisation

Le but de ce thème est le transfert de technologie entre le secteur académique et l’industrie robotique.

c. Innovation Actions: Technology transfer – Robotics use cases

La mission de ce thème est de tester et valider des solutions robotiques dans les secteurs industriel et tertiaire.

d. Pre-commercial procurement in robotics

Cette partie finance des projets proches de la commercialisation mais qui nécessite encore quelques phases de recherches et développements, notamment dans le secteur de la robotique dédiée à la santé.

e. Coordination Actions: Community building and Robotic competitions

La Commission finance des actions de développement d’une communauté robotique avec par exemple la création de compétitions de robots. Étant plutôt une action de communication et non de recherche, les projets de ce thème peuvent n’avoir qu’un seul acteur.

Références :

Waferprod
Waferprod
Waferprod est une société spécialisée dans les activités de communication et de dissémination de projets de recherche collaboratifs. N’hésitez pas à nous contacter à cette adresse : contact@waferprod.eu

Les commentaires sont fermés