Une question de genre

Genre

Alors que la Nation française vient de rendre hommage à deux femmes, en faisant entrer au Panthéon Geneviève de Gaulle-Anthonioz et Germaine Tillion, il est temps de faire un constat sur la question du genre dans Horizon 2020.

Le genre dans Horizon 2020

La figure tutélaire de Marie Skłodowska-Curie plane autant sur le Panthéon où elle a été la première femme à y être inhumée que sur le programme Horizon 2020, où toute une section porte son nom, en tant que femme, scientifique et européenne, mais cette figure fait malgré tout exception dans le monde de la recherche où l’égalité femme-homme est loin d’être acquise.

Depuis plusieurs programmes-cadres, la Commission Européenne intègre de plus en plus la question de l’égalité homme-femme, par exemple dans le 6e PCRD des « Gender Action Plans » devaient être intégrés dans les réseaux d’excellence (Networks of Excellence). Dans H2020, l’égalité des genres bien qu’appartenant à « Science avec et pour la société » est une question transversale qui doit toucher tous les thèmes. Si la CE espère ainsi accroître la participation des femmes dans les projets de recherche, d’autres objectifs peuvent être atteints :

Un rapport [..] intitulé Gendered Innovations explique[é] que l’intégration de la dimension du genre améliore la qualité de la recherche pour ce qui est de ses débouchés et de sa durabilité, rend la recherche plus responsable vis-à-vis des besoins sociaux, donne de la valeur à l’économie en développant de nouvelles idées, de nouveaux brevets et plus généralement des technologies. 1

Depuis quelques temps, la notion de RRI (Recherche et Innovation Responsable) s’immisce dans l’environnement Horizon 2020, cette notion intègre la question du genre mais aussi de l’éthique, de l’open science, de l’éducation scientifique et de l’engagement du public. La question du genre (et plus généralement de la RRI) ne peut plus être ignorée dans les propositions, en particulier dans un contexte de compétition accrue entre les propositions et où chaque aspect compte.

Pourquoi ne pas s’inspirer du toolkit du site yellowwindow.fr qui offre des exemples d’intégration du genre dans le différentes parties du FP7 et qui peuvent être repris pour Horizon 2020.

Les appels spécifiques au genre

Il existe dans H2020 des appels spécifiques au genre. Pour cette année, sont encore ouverts les appels suivants :

GERI-3-2015 : Evaluation of initiatives to promote gender equality in research policy and research organisations (clôture le 16 septembre 2015 – RIA – Budget de 2 millions d’euros pour un seul projet, en un tour)

GERI.4.2014-2015 : Support to research organisations to implement gender equality plans (clôture le 16 septembre 2015 – CSA – Budget 7 millions d’euros pour des projets de 1,5 à 2,3 millions d’euros soit trois à quatre projets financés, en un tour).

Recherche et genre

Il n’est pas toujours facile de relier recherche et genre. Comment par exemple introduire la notion de genre dans un projet de recherche sur les nanotechnologie ? Il est donc souvent profitable de faire appel à des spécialistes en sciences « molles » dont le regard sur la société sera à même d’éclairer différemment un projet de recherche. Au final, l’important n’est pas tant la technologie mais l’usage que nous en faisons.

1. Rapport de l’European Platform of Women Scientists – EPWS (www.epws.org) pour le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, décision d’aide DGRI n°13 G 502 Claudine Hermann, vice-présidente d’EPWS

Waferprod
Waferprod
Waferprod est une société spécialisée dans les activités de communication et de dissémination de projets de recherche collaboratifs. N’hésitez pas à nous contacter à cette adresse : contact@waferprod.eu

Un commentaire

  1. Pingback :Dix conseils pour une proposition Horizon 2020 gagnante

Les commentaires sont fermés